Aides et financements

Aides et financements d'entrepriseVous voilà entrepreneur, ou vous comptez le devenir mais vous ne savez pas encore à quelles aides vous avez droit. A travers cet article, nous allons faire le tour des principales aides et subventions proposées actuellement par l’État et les collectivités territoriales (aides publiques) mais aussi celles privées qui existent.

Sites internets, lieux physiques, courriers et emails seront vos meilleures armes après la lecture de ce billet !

Le dispositif Nacre

Ce dispositif est prévu à titre personnel en vue d’aider à la création ou reprise d’entreprise depuis le 1er janvier 2009. Le principe est simple : Nacre propose un accompagnement personnalisé et offre un prêt à taux zéro.

Détails de l’aide

Le dispositif Nacre se déroule en trois étapes : dans un premier temps l’entrepreneur est aidé pour finaliser et structurer son projet (jusqu’à 4 mois s’il s’agit d’une création et 3 mois s’il s’agit d’une reprise). Par la suite, le projet est soutenu financièrement avec entre autre un prêt à taux zéro. Le montant varie entre 1 000 et 8 000 € et dure 5 ans au maximum. Pour avoir droit à ce prêt, il faut obligatoirement avoir fait un prêt bancaire qui a un montant et une durée supérieurs ou égaux à ceux du prêt à taux zéro. Enfin l’entreprise créée ou reprise fait l’objet d’un suivi.
Plus d’infos sur emploi.gouv.fr/nacre

L’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE)

Cette aide est prévue par l’État dans le but d’encourager la création ou reprise d’entreprise. Elle permet d’exonérer en partie des charges sociales et propose un accompagnement pendant les premières années d’activité et peut permettre un maintien des revenus sociaux les premiers mois d’activité dans le cas où la personne bénéficie du RSA, de l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique) ou de l’ATA (Allocation Temporaire d’Attente).
Plus d’infos sur www.Service-Public.fr/ACCRE

L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE)

Cette aide est versée par le Pôle emploi. Tout demandeur qui bénéficie de l’ACCRE peut faire une demande pour avoir cette aide. Attention : l’ARCE n’est attribuée qu’une seule fois par ouverture de droits au chômage et ne s’accumule ni avec l’Aide différentielle de reclassement, ni avec un maintien de l’ARE (Aide au retour à l’emploi).
Plus d’infos sur www.Service-Public.fr/ARCE

Les aides privées pour financer son projet

Le prêt d’honneur

Il s’agit d’un dispositif à destination des créateurs ou repreneurs d’entreprise qui se caractérise par son taux zéro, sans besoin de garantie. Le montant peut varier entre 2 000 et 20 000 € et le prêt dure de 2 à 5 ans.

Un prêt à la création d’entreprise (PCE)

Le PCE a été créé et est géré par Oséo. Ce prêt ne demande ni caution personnelle ni garantie. Son montant peut varier de 2 000 à 7 000€ sur une durée de 5 ans et il sert d’aide supplémentaire aux prêts bancaires classiques. Cela veut dire que ce prêt est forcément lié à un autre prêt bancaire.
Plus d’infos sur www.apce.com

Le prêt bancaire aux entreprises

Il s’agit d’un prêt délivré sous certaines conditions de santé financière, délivré à un taux avantageux. Ce prêt prend en compte le chiffre d’affaires, le secteur d’activité et la part financière.

Les investisseurs privés

Il existe beaucoup de formes d’aides venues d’investisseurs privés. Pour donner l’exemple des plus connus mais de façon non exhaustive, vous pouvez penser aux Business Angels ou encore aux Fonds d’Investissement de Proximité (FIP).

Le microcrédit professionnel

L’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Économique) accorde une aide à des cas très particuliers : salariés précaires, chômeurs et allocataires RSA. Le microcrédit est possible peu importe la forme juridique.

Plus d’infos sur les différentes aides sur www.apce.com

Pour rechercher des aides spécifiques à sa région et en fonction de critères très précis RDV sur http://www.Aides-Entreprises.fr